in , , ,

La Cascade de la Beaume en Auvergne

A LA DÉCOUVERTE D’UNE CASCADE EN AUVERGNE – LA CASCADE DE LA BEAUME

Pour resituer un peu la scène, nous sommes en plein mois d’août, nous venions du sud de la France où une canicule s’éternisée depuis des semaines. Moi et ma petite famille rêvions d’une balade rafraîchissante, donc avant de partir on a étudié un peu le trajet que nous connaissons très bien, pour voir ce que l’on pourrait découvrir de rafraîchissant. Et là surprise, pourquoi ne pas aller découvrir la Cascade de la Beaume !

NOTRE COUP DE CŒUR EN AUVERGNE :

On n’a beau connaître une route et l’avoir emprunté des centaines de fois, on découvre toujours des choses. Cela fait des années que nous passions à côté une cascade sans le savoir. C’était la cascade de la Beaume, une belle cascade située à 900 mètres d’altitude. Vous pourrez la trouver sur la route du Puy-en-Velay en arrivant par la Lozère. Elle est à la limite entre les communes du Brignon et de Solignac-sur-Loire, dans la Haute-Loire.

L'ARRIVÉE ET LE DÉBUT DE LA BALADE :

En arrivant nous nous sommes garer sur un petit parking aménagé. Nous avons juste eu à traverser la route pour commencer la balade. Au tout début, nous sommes passé sous un petit pont de pierre.

Une fois le pont passé, nous avons suivi le chemin et on s’est laissé balader très agréablement au gré des pontons, tantôt d’un côté tantôt de l’autre d’un petit ruisseau.

Une Belle Forêt rafraîchissante !

Les arbres de cette forêt sont très denses, pour la fraîcheur en été c’est très agréable, pour les photographes aussi car cela laisse passer des rayons de lumière très subtiles. Cela étant, j’essaierais d’y retourner en hiver, je suis sûr de trouver une toute autre ambiance.

Le long de la balade, nous avons trouvé une table au niveau d’un panorama sur la forêt, çà été l’occasion de se reposer pour les plus petites jambes, mais attention c’est vraiment une balade, donc on a marché vraiment tranquillement. N’oubliez pas on était là pour se rafraîchir.

L'arrivée à la Cascade de la Beaume

Lorsqu’on est arrivé au trois-quart de la balade on ne pouvait pas manquer la cascade, tous les ingrédients d’une découverte sympa sont réunis, le bruit de la cascade en fond et ensuite l’arrivée à un panorama qui j’avoue donne un petit côté “découverte d’une cascade en Amazonie”. D’ailleurs pour ceux qui referaient cette balade, mais qui ne se sentent pas de descendre plus bas, vous pourrez déjà passer un bon moment à observer la cascade de ce point de vue. 

Donc autant vous dire qu’à peine arrivé au pied de la cascade, nous avons directement foncé tremper nos pieds, pas besoin de se baigner pour être rafraîchi, car la puissance de la cascade brumisait toute la végétation et ceux qui s’y trouvent sur 30 mètres.

La légende de la Cascade de la Beaume

Extrait wikipédia : Une légende locale raconte qu’au temps des seigneurs, la fille des châtelains de la Beaume s’était attardée dans la forêt. En traversant la Beaume, elle aperçut dans l’eau l’image du démon. Devenue folle, elle voulut se jeter dans les gorges profondes de la Loire. Or, le diable qu’elle avait cru voir n’était autre qu’un petit chevrier du château que ses parents avaient envoyé à sa recherche. Le chevrier se prit d’affection pour elle et les deux enfants devinrent inséparables. 

« JE VOIS L’IMAGE DE LA SAINTE VIERGE AU FOND DE L’EAU. OH, VENEZ VOIR COMME ELLE EST BELLE ! »

Un soir, le père évoqua un remède à la folie : beaucoup d’eau froide jetée sur la tête des fous pouvait les guérir. Le lendemain, le petit chevrier, entraîna la jeune fille en haut de la cascade et pour la convaincre de sauter, lui dit : « Je vois l’image de la Sainte Vierge au fond de l’eau. Oh, venez voir comme elle est belle ! » Elle se pencha, le chevrier la saisit et sauta avec elle du haut de la falaise. La Vierge Marie freina leur chute. Lorsque le chevrier reprit connaissance, la jeune fille n’était plus folle. Ils se marièrent et c’est ainsi qu’un petit chevrier devint seigneur de la Beaume.

Je ne vais pas vous mentir, je n’ai découvert la légende qu’après avoir été à la cascade, mais je trouve que cela rajoute un petit quelque chose à notre découverte.

AU BOUT DE NOTRE PETITE AVENTURE

Voilà, nous étions arrivés au bout de notre petite aventure, Laetitia était sous le charme de cette cascade, moi toujours un boitier photo à la main, comme pour arrêter le temps qui file et garder ce moment « forever ». Je n’ai pas voulu la déranger dans ce moment reposant, ces moments trop rares et pourtant si ressourçant…

Après 3h à prendre le frais, il était temps de continuer notre petite escapade en direction de l’Auvergne que l’on aime tant.

Pour conclure, nous retournerons surement à la cascade de la Beaume en hiver. Je pense que l’ambiance d’hiver sera aussi un plaisir pour les yeux.

Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Loading…

0

Qu'en pensez-vous ?

Mèze - Bassin de Thau

La ville de Mèze au bord du Bassin de Thau

Les Blockhaus de Capbreton

Les Blockhaus de Capbreton dans les Landes